Partagez | 
 

 « Un moyen de la protéger. » |Jakob et Iris|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jakob

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans un monde imaginaire, où l'impossible existe.

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Jakob
Confrérie : /
Boite à Objets:

MessageSujet: « Un moyen de la protéger. » |Jakob et Iris|   Mar 28 Mar - 22:14


« Un moyen de la protéger. »
| Avec Iris | ♫


    Une journée de plus, en ce nouveau monde.


Jakob se tourna vers sa maîtresse, Kamui, qui reposait sur la couche, les yeux clos, paraissant profondément endormie. Les premières lueurs de l’aube coloraient déjà le ciel lorsqu’elle avait enfin trouvé le sommeil. La veille avait été une journée particulièrement rude pour elle, car certains joueurs étaient arrivés à un chapitre où elle avait perdu beaucoup de personnes importantes pour elle. Quand bien même elle les avait retrouvées en revenant à l’arcade, elle en avait été toute chamboulée, et la voyant ainsi, il lui avait promis de rester à ses côtés jusqu’à ce qu’elle s’endorme enfin, pour veiller à ce qu’elle ne fasse pas de cauchemar. Il ne se s’était pas attendu à passer la nuit à parler avec elle, assis sur ce qui leur servait de canapé, mais le temps avait filé telle une flèche, et ces quelques heures avec elle l’avaient rempli de joie, et de fierté, car il était convaincu que Kaze ne serait pas parvenu à un tel résultat, lorsqu’il la voyait ainsi, reposer en paix, un doux sourire sur les lèvres.

    Je devrais la ramener dans ses quartiers avant le réveil des autres …


Aussitôt dit, aussitôt fait. Le majordome ramassa la princesse assoupie, s’assurant qu’elle ne se réveille pas, et la ramena dans son lit, où elle se recroquevilla telle une enfant. Ensuite, il écrivit un petit mot qu’il déposa à côté d’elle, pour la prévenir qu’il reviendrait un peu plus tard dans la journée –c’était le jour de fermeture de l’arcade pour le visiteur- pour s’occuper d’elle, puis quitta les lieux, veillant à laisser un autre message sur la porte pour dire aux autres de ne pas la réveiller, car elle avait besoin de se réveiller. Puis, enfin seul avec lui-même, il soupira.

    C’est vrai, j’avais dit que j’irai faire une visite là-bas … Pour leur demander plus de renseignements, savoir si elle est en sécurité tant qu’elle est ici … Et comment la protéger.


Ces derniers temps, Jakob repensait beaucoup aux paroles de Papyrus, qui lui avait sauvé la vie il n’y avait pas encore si longtemps que cela, et qui lui avait parlé d’une sécurité arcadienne, qui veillerait à ce que tous les membres de l’Arcade vivent en paix et en harmonie, dans la plus grande sûreté. Non pas qu’il s’inquiétait de celle du plus grand nombre, non, même si ce but lui apparaissait comme très noble et défendable, mais plus le temps passait, et plus il s’inquiétait pour sa maîtresse. Tous les mondes qu’il avait pu observer jusqu’à présent étaient sûrs, alors il avait pu la conseiller sur des endroits pour se promener avec sa famille, mais il demeurait inquiet à l’idée qu’une personne quelconque puisse lui vouloir du mal, et surgir de nulle part pour l’attaquer, ou quoi que ce soit.

C’était bien la seule raison, une raison intéressée, certes, mais tout de même digne d’un loyal majordome, qui l’avait décidé à emprunter le chemin de cette agence, après avoir ramassé ses affaires habituelles, oubliant jusqu’au fait qu’il n’avait pas le droit de garder sa dague dans sa botte au sein de l’Arcade, ce qu’il faisait par pur réflexe, au cas où il devrait se défendre.

Comme c’était la première fois qu’il venait vraiment au cœur de l’Arcade, il fut surpris du monde qui s’y trouvait, et se dépêcha de se faufiler parmi la foule, n’aimant guère ces grands regroupements d’individus, qui le rendaient mal-à-l’aise. Leur présence comme leurs cris l’irritaient, lui qui était solitaire de nature, car tout cela lui rappelait son enfance au château, au moment de son apprentissage à être majordome. Les enfants qui étaient avec lui, les autres apprentis, étaient nombreux et criaient souvent, mais surtout des insultes. Même après tout ce temps, il y pensait parfois encore.

Jakob poussa un soupir, et finit par s’apercevoir qu’il était arrivé. Il ne prit pas le temps de penser que pour un citoyen banal, cela puisse porter à contre sens de se rendre en ce lieu simplement pour une question, et s’avança vers le guichet, où diverses personnes travaillaient, sans s’apercevoir de sa présence.


    « Bonjour. Pourrais-je m’entretenir avec l’un d’entre vous ? J’aimerais avoir quelques réponses, si possible. »


Il s’était appliqué à parler sur le ton le plus poli qu’il puisse adopter, prenant exemple sur sa maîtresse –pour ne guère déroger à la règle-. Il lui était rare d’être aussi agréable avec les autres, et surtout des inconnus, mais étant donné qu’il désirait s’entretenir avec un membre de ce groupe imminent, et qu’il leur prendrait du temps, juste pour les interroger à propos de la sécurité de dame Kamui, il trouvait cela nécessaire. Maintenant, la question était de savoir si quelqu’un allait vouloir lui répondre ?


[Voilou j'espère que ça te conviendra et n'hésite pas à dire si quelque chose ne va pas ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris

avatar

Messages : 370
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : Je bouge. ☺

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Iris
Confrérie : Allies for Life
Boite à Objets:

MessageSujet: Re: « Un moyen de la protéger. » |Jakob et Iris|   Ven 31 Mar - 20:32

La journée était rude, et pourtant, la journée venait à peine de commencer!
Dès 0:00h, j'étais déjà prête, en route pour la Sécurité, pour travailler dans les unités de nuit. Ça a été assez riche, comme soirée: démantèlement d'un trafic illicite de champignons hallucinogènes, arrestation d'un fou furieux qui voulait à tout prix massacrer des gens... Vous imaginez le registre, avec ces deux petits exemples.

Il est environ 8h, et je suis revenue à la Sécurité pour ma pause. Étant donné que je n'ai rien pris à manger, je me suis branchée (plus ou moins clandestinement) à une prise électrique, pour me recharger. Il se trouve j'avais été tellement... "Cuite", par la journée d'hier, qu'en rentrant, j'ai omis de me recharger, et donc pendant tout le service j'étais sur les batteries d'urgences, ce qui, il faut l'avouer, n'est pas vraiment agréable à vivre.
Pour quelqu'un qui vit qu'en mangeant, ce serait comme si vous n'aviez rien mangé depuis hier matin, que vous vous endormez avec une faim de loup, et que vous vous réveillez avec des douleurs et surtout, une forte fatigue.

De ce fait, j'ai pu recharger le minimum syndical, de façon à ce que mon corps ne me lâche pas. Même si le niveau d'énergie est encore critique. J'espérais avoir un peu plus de temps pour me recharger, au niveau du guichet... Mais un monsieur -fort élégant et poli- arriva, et sa requête était un peu mystérieuse... Je ne sais pas si je suis censée le maintenir au guichet, ou l'emmener dans une petite salle où les nuisances sonores sont réduites. (Autrement dit, je ne sais pas si je vais devoir me débrancher un instant ou si je peux restée branchée sur secteur!)

Je souris au monsieur énigmatique qui se tient devant moi, et je prends ma voix calme et douce, celle que j'ai très souvent.
"Bonjour, monsieur. Bienvenue au guichet de la Sécurité Arcadienne. Que puis-je faire pour vous? Désirez-vous vous renseigner sur le système de l'arcade, ou bien d'enregistrer une plainte ou un témoignage?"
S'il faut changer de salle, j'espère que ce monsieur ne verra pas trop d'inconvénients, à découvrir que j'ai un câble d'alimentation et qu'en plus je me recharge devant lui...

_________________



♥ Canon beauty ♥     ♥ Sweet Beauty ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jakob

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans un monde imaginaire, où l'impossible existe.

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Jakob
Confrérie : /
Boite à Objets:

MessageSujet: Re: « Un moyen de la protéger. » |Jakob et Iris|   Sam 22 Juil - 15:18

[Voilà la réponse, je te l'avais promise pour aujourd'hui, même si tu la verras en rentrant ^^ encore désolé du retard même si tu étais au courant x)
Et hésite pas, si quelque chose ne va pas je changerai ^^]


« Un moyen de la protéger. »
| Avec Iris | ♫


    Peu importe de se ridiculiser, quand c’est pour son bien à elle …


Jakob n’eut que quelques instants à attendre pour qu’une personne décide de lui répondre. Une personne, ressemblant à une jeune fille -même s’il avait appris à ne pas forcément se fier les apparences en ce monde- et avec de longs cheveux châtains, serait visiblement son interlocutrice. Si elle avait paru prise au dépourvue un instant de la requête du majordome, elle lui sourit ensuite, ce qui le laissa perplexe un instant, puisqu’ordinairement seule Kamui, ou seuls les gens qui lui devaient quelque chose -ou qui le remerciaient- accomplissaient ce geste. Un instant, il se demanda si elle pouvait être en train de se moquer de sa requête, mais elle avait l’air sincère, alors il se dit qu’elle avait certainement été programmée pour être ainsi souriante. Après tout, comment pourrait-il juger, lui qui ne connaissait pas vraiment, il fallait l’avouer, les individus des autres bornes, n’en ayant rencontré que deux jusqu’à lors, passant tout son temps dans sa borne, ou en exploration ? Et puis de toute manière, peu lui importait l’avis des autres, puisqu’il était ici pour une certaine personne. Le reste importait peu au fond, même s’il savait que beaucoup pourraient lui reprocher cet état d’esprit.

    « Bonjour, monsieur. Bienvenue au guichet de la Sécurité Arcadienne. Que puis-je faire pour vous? Désirez-vous vous renseigner sur le système de l'arcade, ou bien d'enregistrer une plainte ou un témoignage? »


Il ne put s’empêcher de sursauter, surpris par la voix de son interlocutrice. Comme à son ordinaire, il s’était tellement plongé dans ses pensées qu’il en avait oublié le monde alentours, et donc, se retrouvait complétement déboussolé lorsqu’on l’y replongeait. Jakob soupira, lassé de son propre comportement, puisque cela lui arrivait sans cesse depuis quelques temps, et se mit à éluder quelques instants la question qui lui avait été posée, cherchant la meilleure manière d’expliquer la raison de sa présence en ces lieux.

    Devrais-je tout dire au sujet de Kamui dans l’instant, au risque de me ridiculiser, ou devrais-je attendre un peu, laisser la discussion se faire, et poser mes questions ensuite ?


Maintenant qu’il y pensait, même à lui, la raison de sa venue lui semblait un peu déplacée, voire dérisoire. En effet, qui pouvait garantir assurément la sécurité d’un autre être ? Ce n’était pas comme s’ils allaient surveiller individuellement chacun des passants dans la rue, c’était son rôle de protéger sa maîtresse, et celui de nul autre. Même si elle refusait qu’il se soucie tant d’elle, il pouvait toujours veiller sur elle dans l’ombre … Mais cela à part, rien ne l’empêchait de se renseigner tout de même au sujet de ce qui l’intéressait, même de façon détournée. Par exemple, sur le passé de l’arcade, sur d’éventuels crimes commis et leur fréquence, pour trouver la meilleure façon de veiller sur Kamui. Après tout, il n’y avait pas une sécurité de l’arcade pour rien, il devait forcément y avoir des raisons, et en en sachant plus, il saurait comment la protéger, n’est-ce pas ? Décidé, il répondit donc à son interlocutrice, jugeant dans tous les cas impoli de la faire patienter plus longtemps, alors que c’était lui qui avait demandé un entretien.


    « Si cela ne vous ennuie pas … J’aimerais avoir quelques renseignements sur le système de l’arcade, oui. Le jeu duquel je viens … A été branché il n’y a pas si longtemps que cela, et pour tout dire, je cherche à en savoir plus depuis. Comme on m’avait parlé de la sécurité arcadienne, je me suis dit … Que ce serait mieux de venir ici, pour parler de tout cela … » il marqua une courte pause, se rendant compte qu’il se perdait encore dans ses paroles, toujours pas habitué à ces discussions. « Par exemple … La sécurité s’occupe des attaques hors des bornes uniquement, non ? J’ai … Une personne à protéger … Alors je me demandais si elle pouvait être en danger, à certains endroits, tout cela … » réalisant ses propres paroles, il ajouta quelques peu maladroitement. « C-ce n’est pas pour vous offenser … Que je demande ça. Je n’insinue pas que vous ne fassiez pas votre travail correctement. C’est juste que … Rien ne doit lui arriver, et parfois, certains coins sont dangereux, ou une menace plane … On connait cela aussi, dans notre monde, ce sont les risques … Ordinaires … Mais si cela n’est pas trop indiscret, j’aimerais bien me renseigner sur tout cela, sur le passé de l’arcade, ou peu importe … »


Jakob préféra ensuite se taire, avant de se tourner définitivement en ridicule. Il savait qu’il avait été assez maladroit, comme à son habitude, mais espérait tout de même que la fille ne s’offenserait pas de ses questions, et y répondrait, si possible. Seul le temps le lui dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris

avatar

Messages : 370
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : Je bouge. ☺

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Iris
Confrérie : Allies for Life
Boite à Objets:

MessageSujet: Re: « Un moyen de la protéger. » |Jakob et Iris|   Lun 7 Aoû - 20:47

HS:
 
Indication:
 

Oups! Le fait d'ouvrir la bouche l'as fait sursauter... Peut-être qu'il s'attendait à une autre voix? Mais après, il semblait un peu à l'ouest, entre le moment où je l'ai pris en charge au guichet, et l'instant où j'ai commencée à parler. Ma voix l'as peut-être tiré de ses pensées? Visiblement, pendant un instant il n'a pas su formuler sa requête. Ce n'est pas la première fois que ça arrive avec les civils, mais cela ne fait rien, j'ai tout mon temps.
Puis lentement mais surement, il en vient au fait, après un petit discours hésitant. Je ne me vexe pas, je l'écoute très attentivement. Par ailleurs, ses questions n'ont rien de bête, c'est une forme de prudence et de bon-sens au fond.

Je voyais une collègue, du coin de l’œil, qui semblait amusée, sur le point de rire, qui se retenait d'exploser sous l'hilarité, face à cette requête. Même si en vrai, cette fainéante glousse déjà! Quel irrespect pour ce civil, j'en reviens pas! C'est sans hésitation et très vite que je me tourne vers elle, et que je la regarde d'un air assassin et lui adresse la parole avec une voix froide. "Si j'étais vous j'irais prendre l'air, avant de subir une sanction de la part de Mike. Veuillez vous retirer maintenant, vous gênez les autres dans leur travail. Puis n'oubliez pas de compléter les rapports 1356N et 9729A et de les rendre à Mike Schmidt avant 18h pile, dernier délai. Merci pour votre coopération." Je vous jure, il y a des gens, à la Sécurité, on se demande bien comment ils ont pu entrer... En tout cas, la chère collègue avait l'air affolée, et en très peu de temps elle avait embarquée dans son mini bureau, les rapports sous la main pour les compléter. Comme il m'arrive de gérer certaines informations à la façon d'un serveur, je vois des informations défiler. Cela faisait au moins une semaine que ces rapports auraient dû être complétés par cette personne (je gérais les infos en mode serveur il y a une semaine), et je les voyais toujours sur son bureau, fermés (enfin, lorsqu'elle travaille au guichet...). Et au vu de sa réaction, elle n'avait toujours rien fait visiblement. Elle ne finira jamais à temps, mais si elle pense qu'elle est ici pour s'amuser, c'est tout ce qu'elle mérite: se faire passer un savon pour ne pas avoir accompli à temps une tâche basique et simple (et aussi pour un profond manque de sérieux et de professionnalisme). De toute façon, une autre allait prendre la relève, pour qu'elle puisse faire un roulement de service comme tout le monde. (Ou presque, certains décident de se spécialiser dans un seul champ. Mais ce n'était pas le cas de cette...)

Où en étais-je...? En tout cas, je me retourne vers le civil, avec cet air calme et doux revenu assez vite, au final. "Je suis vraiment navrée pour la gêne occasionnée. J'ai bien enregistrée votre requête, elle sera validée et accomplie par ma personne, mais avant d'y répondre, je souhaiterais savoir si... Vous préférez que l'on échange à ce sujet ici au guichet, ou si vous préférez l'intimité et la confidentialité d'un bureau privé." Cela m'étonnerait fort qu'il ne veuille pas que l'on aille dans mon bureau privé, après ce qu'il vient de se passer. Si c'est pour entendre quelqu'un d'autre glousser, collègue ou patient dans la file, non merci, mais...! Il me suivra très probablement dans mon bureau, même si c'est contre son avis. Si c'est malheureusement le cas, je trouverai bien un prétexte habile pour l'inciter à venir me suivre dans celui-ci.
Mais il est clair que le mieux, c'est encore qu'il accepte de me suivre et de vouloir de base aller dans mon bureau, même si il est minuscule.

_________________



♥ Canon beauty ♥     ♥ Sweet Beauty ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Un moyen de la protéger. » |Jakob et Iris|   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Un moyen de la protéger. » |Jakob et Iris|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amulette de Protéjassion
» [XP pour pandas feu à Bas et Moyen niveaux]
» Faire la guerre au Moyen Âge
» De l'organisation politique de Lyon eg Grenoble au Moyen Âge
» [HRP/ Pour le Rp]Les chevaux au moyen AGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcade City :: Secteur Central :: Central Sécurity-
Sauter vers: